Historique

 

L'église Sainte Marie de Quarante est mentionnée pour la première fois en 902 dans un acte du Concile de Narbonne à propos d'un conflit entre l'un de ses prêtres et un seigneur local. Il est donc probable que l'église soit antérieure à cette date.
Aux Xe et XIe, suite à l'abondance de dons, une communauté de chanoines réguliers, régie par la règle de Saint Augustin, s'installe à Quarante. L'église est agrandie une première fois au Xe siècle (consécration en 982), puis une seconde fois au XIe (consécration en 1053). En 1197, l'église de Quarante entreprend un jumelage avec la cathédrale de Tarragone.


Cette glorieuse époque se prolonge pendant les croisades contre les cathares, l'abbaye étant alors confirmée dans ses privilèges. Cependant, le déclin arrive lentement, notamment avec le passage sous le régime de la commende en 1482. A la fin du XVI e siècle, l'abbaye reste pendant près de quarante ans sans abbé à sa tête. Pendant les guerres des religions, la ville de Quarante et son église se fortifient.
En 1642, la première communauté de chanoines est remplacé par des chanoines de la congrégation de Ste Geneviève (Paris). Ces derniers, qui construisent les bâtiements claustraux, restent en place jusqu'à la Révolution, qui voit la fermeture de l'abbaye en 1790.

Page d'accueil