Historique

 

En 1138, le chevalier Walter von Lomerscheim fait un don aux cisterciens de Neubourg (en Alsace). Ceux-ci fondent sur ses terres à Eckenweiher un premier monastère. Le terrain étant inadapté, les moines migrent vers Maulbronn, sur un terrain appartenant à l’évêque de Spire. Une première église est construite, dans la tradition cistercienne. Le 29 mars 1148, le pape Eugène III prend l’abbaye sous sa protection directe. En 1161, l’évêque de Spire est enterré dans l’abbatiale.

 

L’église est consacrée en 1178. Au XIIIe siècle sont élevés les bâtiments conventuels et les fortifications. De construction en construction, on observe un passage du roman au gothique.
Les travaux se poursuivent tout au long du XIVe siècle. A cette époque, on modifie le chœur de l’église. Au XVe siècle, les nefs sont voûtées et des arcs-boutants ajoutés.
Lorsque survient la Réforme, le monastère est dissout (en 1537). Maulbronn devient la résidence des Ducs de Württemberg, et on y ajoute un château.

 

L’un des ducs installe dans le monastère une école de théologie protestante, qui accueille de célèbres élèves comme l’astronome Kepler ou les écrivains Hölderlin et Hesse. L’école demeure à Maulbronn jusqu’au XIXe siècle, en procédant à plusieurs modifications des bâtiments. Maulbronn est un site exceptionnellement bien préservé, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Deux enceintes se succèdent: celle du château (au sein de laquelle on peut très agréablement se promener et admirer de superbes maisons et des dépendances du monastère), puis celle de l'abbaye elle-même, avec tous ses bâtiments monastiques.

Page d'accueil