Historique

 

cliquez pour agrandir
         La cathédrale Saint Jean de Lyon est également appelée "primatiale", puisque la ville de Lyon fut le Primat des Gaules, c'est-à-dire que la première église chrétienne de Gaule y fut fondée (par Saint Pothin, mort en 177). La première cathédrale ne se trouvait pas sur le site de Saint Jean.

Chevet de la cathédrale et basilique Notre-Dame de Fourvière

 

          La construction de l'édifice actuel débute entre 1165 et 1180. On construit la nouvelle cathédrale sur l'emplacement d'une ancienne église, qui n'est détruite qu'au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Initialement, l'architecture développée est d'inspiration romane. Ce n'est que dans la seconde moitié du XIIIe siècle que le gothique s'impose totalement.
cliquez pour agrandir

 

          On constate alors un ralentissement des travaux, dû au manque de moyens. Le clocher n'est achevé qu'au XIVe siècle. Dans la première moitié du XVe siècle, les tours ne sont toujours pas achevées. On ajoute des chapelles latérales. L'ensemble n'est vraiment terminé qu'à la fin du XVe siècle.

 

cliquez pour agrandir
          Les guerres de religion provoquent la destruction du jubé (reconstruit en 1584) et d'une grande partie des statues. Au XVIIIe, le chapitre décide la destruction du trumeau du portail central, pour faciliter le passage des processions. La Révolution vient à bout du reste des statues et du nouveau jubé.
          

 

          Pour remeubler le choeur après la Révolution, on achète les stalles de Cluny, alors en vente.
          Les derniers dommages subis par la cathédrale datent de 1944 où tous les vitraux qui n'avaient pas été ôtés sont détruits (heureusement, les plus anciens étaient à l'abri).

Page d'accueil