Historique

 

Saint Robert, issu du chapitre de Brioude, fonde l'abbaye de la Chaise-Dieu puis un prieuré de moniales, qui en est dépendant, à Saint-André-de-Comps. Une église modeste est édifiée. Les moniales s'y installent en 1058. En 1487, Saint-André-de-Comps change de nom pour devenir Lavaudieu. Après 1516, la règle du prieuré s'assouplit : les moniales sont désormais des chanoinesses à la vie confortable. Une abbesse indépendante est nommée en 1718. L'abbaye reste active jusqu'à la Révolution (13 occupantes, toutes issues de la noblesse).

 

 

Les bâtiments monastiques sont alors dispersés entre plusieurs propriétaires. Le cloître est pillé jusqu'à son classement par les Monuments historiques. Il est alors restauré, ainsi que le réfectoire. Au XXe siècle, des travaux dans la nef permettent de découvrir des fresques du XIVe siècle.

 

 


Page d'accueil