Historique

 

ensemble Un palais est construit à Villeneuve-lès-Avignon entre 1342 et 1352 par le cardinal Etienne Aubert, futur Innocent VI. C'est sur cette base qu'est construite une chartreuse, à l'invitation du pape, en 1352. Innocent VI souhaitait ainsi remercier Jean Birel, le général de l'ordre des Chartreux, qui, en refusant de devenir pape, lui avait permis d'accéder à cette fonction. En 1356, une bulle pontificale vient confirmer la fondation. La chartreuse du Val de Bénédiction est dédiée à Saint Jean Baptiste.

 

 

Elle est consacrée en 1358. Elle ne devait abriter que douze pères. C'est pourquoi, on ne construit au commencement que douze cellules de moines autour du cloître du cimetière. Un second cloître, plus petit est édifié entre le cimetière et l'église. En 1362, Innocent VI décède et est inhumé, selon ses voeux, dans une chapelle ajoutée pour lui à l'église. La famille du pape veille à la poursuite de la construction. En 1365, un incendie détruit partiellement l'édifice, ce qui entraîne un agrandissement. La chartreuse est à nouveau agrandie en 1372. Elle accueille alors 24 pères. Les cellules nécessaires sont organisées autour d'un nouveau cloître, le cloître Saint Jean. L'église est étendue d'une travée vers l'ouest. Les travaux sont terminés vers 1380.
chevet

 

 

Les édifices, notamment le cloître et les cellules des moines, subissent quelques modifications au XVIIe siècle. Le nombre de pères est alors de 40, auxquels il faut ajouter 30 frères convers. Un portail monumental est achevé en 1649. La chartreuse est à son apogée et Louis XIV y vient en visite. La révolution frappe donc une chartreuse pleine de vitalité (contrairement à de nombreux monastères déjà moribonds à cette époque). En 1793, la chartreuse est vendue et découpée en lots. Les nombreuses destructions dont elle est l'objet sont constatées en 1834 par Prosper Mérimée. Un rachat progressif est organisé. Les premières restaurations sont entreprises bien plus tard. En 1905, la chartreuse est classée monument historique.


Aujourd'hui, la chartreuse concilie conservation du patrimoine et création. Centre National des Ecritures du Spectacle depuis 1991, elle accueille des auteurs dramatiques dans les cellules réaménagées des chartreux. Elle constitue aussi un lieu de recherche sur l'animation du patrimoine.


Page d'accueil